La chute d'Adrien Agrandir l'image

La chute d'Adrien

Un avocat plongé dans l'univers carcéral

Plus de détails

En stock

13,50 €

Fiche technique

Auteur Jean-Michel Sieklucki
Editeur Joe
Date de parution 2015
ISBN 979-10-93636-35-1
Format 14 x 21 cm - 256 pages

En savoir plus

Informations :

«Ce qu’il n’avait jamais imaginé, si ce n’est dans ses pires cauchemars, venait de se produire. Adrien Despéran, avocat pénaliste connu à Bordeaux, venait d’être mis en détention provisoire... Le monde des hommes en marche n’était plus le sien. Il avait accosté sur le rivage des hommes immobiles...

...Il aspirait à une autre vie. Voir le temps passer. Ne plus construire en permanence des machines de guerre pour sauver un homme, au risque d’en blesser
un autre. Les regarder avec d’autres yeux. Leur parler d’égal à égal. Ne plus être l’homme providentiel, le faiseur de miracles... En fait le drame d’Adrien était son envie de vivre mille vies. Si belle soit-elle, ne vivre qu’une vie lui paraissait frustrant. Il aurait voulu être à la fois Paul Emile Victor et mère Teresa. Pasteur et Vasco de Gama...»

Dans ce roman fortement inspiré de faits réels, l’auteur pose un double regard : lucide et acerbe sur le monde judiciaire, douloureux et réaliste sur le monde
carcéral. Il invite le lecteur à un voyage étourdissant dans ces deux univers si mal connus.

Dans les médias :

  • "L’auteur propose une vision qui sonne atrocement juste des rouages de la justice ; les mesquineries, les combats et les victoires... Bien loin de l’image d’une institution bien huilée et totalement objective, il rappelle très justement que ce sont des hommes et des femmes qui en sont les principaux moteurs et, à cetitre, qui engagent leur personnalité, leur caractère et leur subjectivité. À travers des personnages simples et néanmoins attachants, Jean-Michel Sieklucki propose une réflexion intéressante sur le monde judiciaire et son cousin carcéral, intrinsèquement liés. On suit avec passion le cheminement de pensée d’Adrien et sa transformation à l’épreuve de la détention provisoire, de la dureté et de l’injustice de cette dernière". (Passe murailles, revue du GENEPI, n° 61, juillet-août 2016)

Avis

Donnez votre avis

La chute d'Adrien

La chute d'Adrien

Un avocat plongé dans l'univers carcéral

Donnez votre avis